La femme enceinte

femme enceinte évolution

Pendant 9 mois, de la conception à l’accouchement, le corps subit des changements considérables : la colonne vertébrale se cambre, le ventre s’arrondit, le bassin se détend… A cela s’associent les modifications hormonales, la fatigue et le bébé qui grandit et grossit !

Un déséquilibre au niveau du bassin par exemple peut être à l’origine de douleurs pendant la grossesse et affecter le bon déroulement de l’accouchement.

Durant la grossesse, l’ostéopathe aide l’organisme à faire face à tous ces changements afin de rendre la grossesse harmonieuse. Pour cela, il travaille sur les déséquilibres articulaires, musculaires et sur les différentes tensions pouvant exister. Un traitement en ostéopathie peut également vous aider dans la gestion du stress, de la fatigue et des nausées, en optimisant notamment les fonctions respiratoires.

L’ostéopathe agit en complément du gynécologue, de l’obstétricien et de la sage-femme afin que cette étape importante de la vie se déroule sereinement.

Quand consulter ?

Il est intéressant de voir votre ostéopathe pour votre suivi de grossesse tous les 3 mois : à la fin du premier trimestre, une fois que la première échographie a été réalisée, puis une fois par trimestre. Cela permet de corriger les déséquilibres entraînés par la grossesse et ainsi d’éviter des douleurs à terme.

Lors de douleurs type sciatique ou de troubles comme des nausées, des troubles du sommeil, de la constipation, l’ostéopathie peut également vous soulager.

Et après ?

Lors de l’accouchement, le corps subit de nombreuses contraintes, au niveau du bassin comme on peut facilement l’imaginer mais également au niveau de la colonne vertébrale, particulièrement s’il y a eu une péridurale. Après l’accouchement, les hormones chutent et les ligaments perdent l’élasticité acquise pendant la grossesse.

Il est recommandé de consulter son ostéopathe dans les deux mois suivant l’accouchement. Dans certains cas, le professionnel en charge de la rééducation périnéale (kinésithérapeute ou sage femme) vous recommandera de réaliser une séance d’ostéopathie avant le début du travail de rééducation, afin de corriger des dysfonctions au niveau du bassin.

Même en cas de césarienne ?

Oui ! Même si votre enfant n’est pas né par voie basse, votre bassin a quand même subi toutes les modifications physiologiques de la grossesse et subira également toutes celles du post-partum. Il est donc important de travailler sur ces différents points après l’accouchement, même si celui-ci s’est déroulé par césarienne. De plus, l’ostéopathe pourra aussi travailler sur la cicatrice de césarienne afin de la rendre plus souple et moins adhérente.

Une formation spécifique avec une sage-femme ostéopathe

Après l’obtention de son diplôme d’ostéopathe, Charlotte Hervouët a pu suivre une formation sur la prise en charge de la femme pendant et après la grossesse avec Anne Macquet, une sage-femme qui est également ostéopathe.

Cette formation lui a permis d’acquérir des connaissances supplémentaires ainsi que des techniques adaptées à la femme enceinte, à ses douleurs, à ses changements morphologiques afin de l’aider pendant la grossesse ainsi qu’à se préparer sereinement à l’accouchement.

Elle a également été formée à un panel de techniques permettant une prise en charge en post-partum, en parallèle de la rééducation périnéale voire abdominale effectuée avec la sage-femme ou le kinésithérapeute.