Le bébé

Le bébé aussi peut consulter un ostéopathe

La grossesse et la naissance constituent une source de contraintes et de traumatismes pour le nourrisson. Même si tout se passe bien, il peut en résulter des dysfonctions, tant au niveau crânien que viscéral ou ostéo-articulaire.

La grossesse tout d’abord peut s’avérer difficile : placenta praevia, alitement, diabète gestationnel… Puis, passer par le goulet d’étranglement du col de l’utérus et du bassin de sa maman après avoir subi des heures de contractions (l’utérus est très puissant !) font de la naissance une véritable épreuve pour le crâne du bébé. Il peut également y avoir des contraintes encore plus importantes, notamment lors de déclenchement, de césarienne, d’accouchements longs ou lorsqu’un appareillage est utilisé (forceps, ventouse, spatule).

Vous trouverez ici des informations relatives à la naissance de l’enfant et à ses différentes contraintes.

Les dysfonctions engendrées peuvent alors entraîner différents troubles, perceptibles par les parents (liste non-exhaustive) :

– Douleurs abdominales,
– Coliques,
– Reflux
– Régurgitations,
– Constipation,
– Difficulté de succion,
– Sommeil difficile,
– Tête toujours tournée du même côté,
– Utilisation systématique du même bras,
– Un œil plus fermé que l’autre,
– Forme du crâne non harmonieuse
– Otites ou rhinites à répétition
– …

Une séance d’ostéopathie après la naissance permet de dresser un bilan des contraintes subies et de libérer sur les zones de tensions qui en résultent. L’ostéopathe peut voir le nouveau-né dès sa naissance mais, lorsqu’il n’y a pas de dysfonctions importantes, on peut attendre ses un ou deux mois afin de laisser le temps à chacun de prendre son rythme dans cette nouvelle vie. L’intérêt de réaliser cette première séance d’ostéopathie dans les 3 premiers mois du bébé est, qu’à cette âge, les os du crâne sont encore très malléables, ce qui permet un résultat optimal en terme de traitement.

Après cela, s’il n’y a pas de problème particulier, on revoit l’enfant au moment de l’acquisition de la marche et de ses premières chutes !

L’allaitement

L’ostéopathe peut aider votre enfant dans l’allaitement en travaillant sur la position qu’il adopte mais également sur sa façon de téter de façon à ce que l’allaitement se passe de manière optimale et que ces instants soient des moments de plaisir et de complicité avec la maman.

Afin de pouvoir assurer une prise en charge de qualité aux nourrissons, Charlotte Hervouët, votre ostéopathe, a suivi des formations post-graduées spécifiques à la prise en charge du bébé.

Si votre enfant à moins de 6 mois, il est recommandé d’avoir un certificat de non contre-indication à la prise en charge ostéopathique, réalisé par votre médecin traitant et/ou pédiatre. Un compte-rendu du travail effectué sera réalisé pour ce dernier après la séance.

osteopathie bébé